AMD atteint la part de marché x86 la plus élevée jamais enregistrée dans un contexte de déclin des processeurs de bureau

La grande image: Les efforts d’AMD dans l’espace CPU x86 continuent de porter leurs fruits en érodant lentement la domination d’Intel dans chaque catégorie de marché. Intel devrait particulièrement s’inquiéter des gains continus d’AMD dans l’espace serveur, où les entreprises se préparent lentement à l’idée d’utiliser les processeurs Epyc de ce dernier. Pendant ce temps, le marché des processeurs de bureau connaît un mauvais moment et les chipsets Arm gagnent en importance sur les marchés des ordinateurs de bureau et des ordinateurs portables.

Les efforts d’AMD en matière de GPU n’ont pas été suffisants pour poser un défi de taille à son rival Nvidia, dont les cartes graphiques dominent les charts Steam et figurent également parmi les meilleures ventes sur Amazon et Newegg. Il est peu probable que les choses changent à court terme malgré le rafraîchissement RDNA 2 de Team Red, car un troisième acteur prudent sur ce marché prévoit de ronger son attrait dans les segments bas de gamme et grand public.

En ce qui concerne les processeurs, AMD continue de fredonner alors qu’Intel a fourni une solide gamme Alder Lake pour les consommateurs et s’est même donné beaucoup de mal pour rendre ses processeurs Xeon Scalable plus attrayants par rapport aux offres Epyc pour le centre de données. Selon le dernier rapport de marché de Mercury Research, AMD a continué d’éroder la domination d’Intel dans l’espace CPU x86 tout au long du premier trimestre de cette année.

Le président de Mercury, Dean McCarron, a déclaré que presque tous les segments du marché des processeurs ont connu une baisse au cours du trimestre, les expéditions de processeurs de bureau ayant connu la plus forte baisse trimestrielle jamais enregistrée – 30 %. Il s’agit de l’effet cumulatif d’un ralentissement de la demande de PC, de fermetures d’usines et d’une pénurie prolongée de puces, de composants passifs et de divers matériaux et gaz.

AMD a atteint une part record de 27,7% du marché global du x86, dépassant le jalon précédent de 25,6% atteint au dernier trimestre de 2021. Comme Via n’est qu’un fantôme à ce stade, Intel a pris le reste, ce qui ressemble à un quart -baisse trimestrielle de 2,1 points de pourcentage. Pourtant, McCarron note qu’Intel a probablement connu une certaine croissance d’une année sur l’autre dans le segment des ordinateurs de bureau, où la baisse du premier trimestre 2022 a été en partie causée par une accumulation excessive de stocks chez les OEM.

Intel a subi une certaine pression de la part d’AMD sur le marché des serveurs, où ce dernier a connu un grand succès avec ses offres Epyc et détient désormais une part de 11,6 %. Et il semble que la bataille va s’intensifier avec l’arrivée de Zen 4 Epyc plus tard cette année. Des entreprises comme Netflix se tournent de plus en plus vers les processeurs de serveur d’AMD pour résoudre leurs maux de tête à grande échelle, mais éloigner les clients d’un Intel profondément enraciné sera un combat à long terme pour Team Red.

Les processeurs mobiles sont une autre histoire, et ici, Intel et AMD ont été touchés en raison d’un ralentissement des livraisons d’ordinateurs portables. Cependant, AMD a donné la priorité à la production de processeurs Ryzen (ainsi que de processeurs Epyc pour les serveurs). Cela s’est traduit par une petite croissance trimestrielle ainsi qu’une solide augmentation de 4,4 % d’une année sur l’autre de la part de marché dans le segment des processeurs pour ordinateurs portables pour AMD.

Les analystes de Mercury Research notent également que les ventes de chipsets Arm ont continué de grimper au cours de la même période, principalement grâce aux Chromebooks et aux Mac M1 d’Apple. Le géant de Cupertino a migré la plupart de ses gammes de matériel vers Apple Silicon, et maintenant un PC sur 10 livré est alimenté par un chipset Arm. Pendant ce temps, le prix de vente moyen des processeurs mobiles et de bureau atteint désormais un record de 138 $, signe clair que le marché a mûri et que les consommateurs optent de plus en plus pour des produits haut de gamme.

Leave a Comment