Après 32 ans, McDonald’s envisage de vendre son activité en Russie

Après plus de trois décennies en Russie, McDonald’s – une icône du style de vie et du capitalisme américains – vend ses activités en Russie alors qu’il cherche à quitter complètement le pays.

Cette décision est un départ important pour une marque dont la croissance à travers le monde est devenue le symbole du mondialisme et même la base d’une théorie de la paix. Alors que les aspirations mondialistes se sont fracturées ces dernières années au milieu de la pandémie de coronavirus et des tensions géopolitiques, l’invasion de l’Ukraine par la Russie a forcé de nombreuses entreprises qui espéraient fonctionner normalement à agir.

Sous la pression croissante des employés et des consommateurs, de nombreuses marques et chaînes de restaurants ont partiellement – ou totalement – suspendu leurs opérations en Russie. Mais peu sont partis entièrement en raison des préoccupations concernant le bien-être des employés et des difficultés à réintégrer après un départ. McDonald’s a déclaré en mars qu’il y fermerait temporairement ses activités, tout comme plusieurs autres chaînes, dont Starbucks et Yum Brands, la société mère de KFC et Pizza Hut. De nombreux employés et militants ont fait pression pour un retranchement complet.

“Il s’agit d’un problème compliqué, sans précédent et aux conséquences profondes”, a écrit Chris Kempczinski, le directeur général de McDonald’s, dans un message aux franchises, employés et fournisseurs obtenu par le New York Times.

Il a ajouté: “Certains pourraient soutenir que fournir un accès à la nourriture et continuer à employer des dizaines de milliers de citoyens ordinaires est certainement la bonne chose à faire. Mais il est impossible d’ignorer la crise humanitaire provoquée par la guerre en Ukraine. Et il est impossible d’imaginer que les Arches d’Or représentent le même espoir et la même promesse qui nous ont amenés à entrer sur le marché russe il y a 32 ans. »

McDonald’s prévoit de vendre son entreprise à un acheteur local. Cela « désarquera » ces restaurants, ce qui signifie qu’ils n’utiliseront plus le nom, le logo ou l’image de marque de McDonald’s. McDonald’s a déclaré dans un communiqué que ses “priorités incluent de veiller à ce que les employés de McDonald’s en Russie continuent d’être payés jusqu’à la clôture de toute transaction et que les employés aient un emploi futur avec tout acheteur potentiel”. Il conservera ses marques en Russie.

À la suite de cette décision, McDonald’s enregistrera une radiation de 1,2 milliard de dollars à 1,4 milliard de dollars et reconnaîtra des “pertes de conversion en devises étrangères”, a indiqué la société dans le communiqué.

L’entrée de McDonald’s en Russie a commencé aux Jeux Olympiques de 1976 à Montréal, M. Kempczinski a écrit dans sa note aux franchises, employés et fournisseurs, lorsque la chaîne a autorisé l’équipe olympique russe à utiliser son bus Big Mac. Quatorze ans plus tard, en janvier 1990, McDonald’s ouvre ses portes à Moscou.

“Dans l’histoire de McDonald’s, ce fut l’un des jalons les plus fiers et les plus excitants”, a déclaré M. écrit Kempczinski. “Après près d’un demi-siècle d’animosité de la guerre froide, l’image des Arches d’or brillant au-dessus de la place Pouchkine a annoncé pour beaucoup, des deux côtés du rideau de fer, le début d’une nouvelle ère.”

McDonald’s, qui compte 39 000 restaurants dans plus de 100 pays, a depuis investi des milliards de dollars dans sa chaîne d’approvisionnement et ses restaurants en Russie.

“Ce n’était pas une décision facile, et elle ne sera pas simple à exécuter compte tenu de la taille de notre entreprise et des défis actuels liés à l’exploitation en Russie”, a déclaré M. écrit Kempczinski. “Mais l’état final est clair.”

Leave a Comment