BGSBU organise un symposium sur les avancées moléculaires dans la compréhension des troubles neurodéveloppementaux

Département de biotechnologie, BGSBU a organisé un symposium de deux jours sur « Les progrès moléculaires dans la compréhension des troubles neurodéveloppementaux : du laboratoire à la clinique ».

Prof. Le vice-chancelier d’Akbar Masood, l’Université Baba Ghulam Shah Badshah, a félicité le département pour l’organisation du symposium.

Prof. Akbar a déclaré que la neurogénétique est au centre de certaines des recherches cliniques et fondamentales translationnelles les plus passionnantes en neurologie et en génétique humaine.

Il a exhorté les participants à explorer les progrès à faire en biologie moléculaire, en génétique et un désir de comprendre le lien entre les gènes, le comportement, le cerveau et les troubles et maladies neurologiques qui aideront l’humanité à long terme.

Le doyen des affaires académiques, le professeur Iqbal Parwez, a salué les efforts de l’équipe organisatrice.

Prof. Iqbal a apprécié la contribution des membres du corps professoral du département pour leur contribution à la recherche de pointe en biotechnologie.

Le thème du symposium a été divisé en 6 sous-thèmes. Dr. Aurnab Ghose, scientifique principal, IISER Pune, a prononcé le discours d’ouverture sur le «rôle du cytosquelette dans les troubles neurodégénératifs».

La conférence plénière a été prononcée par le Dr. Bhavana Murlidharan sur “La régulation de la chromatine du développement du système nerveux dans la santé et la maladie”. Dr. Ashwin Dalal, chef de groupe CDFD, Hyderabad, a parlé des «troubles neurodéveloppementaux à l’ère du séquençage de nouvelle génération». Dr. Dr. Dineshani Hettiarachchi, professeur à l’Université de Colombo, Sri Lanka, aborde le « rôle de la génomique dans les maladies rares ».

Parmi les autres sujets abordés figuraient « le rôle de l’autophagie dans les troubles du développement neurologique » et « la modélisation des protéines dans les troubles du développement neurologique ».

Dr. AA Shah, Dene associé, School of Biosciences & Biotechnology, BGSBU, dans son discours inaugural, a souligné l’importance de la recherche moléculaire et génétique de pointe pour résoudre le problème complexe de la neurobiologie.

Dr. Tanvir-ul-Hassan, coordinateur du Département de biotechnologie a présenté les conférenciers. Dr. Raja Amir Hassan, professeur adjoint, Département de biotechnologie, a convoqué le symposium et dirigé les travaux.

Dr. Saima Aslam, professeure adjointe, Département de biotechnologie a proposé le vote de remerciements. Le symposium a réuni 120 participants, dont des étudiants au doctorat, des membres du corps professoral, des étudiants PG et des boursiers postdoctoraux.

.

Leave a Comment