Des témoins décrivent l’implosion de carrière de Johnny Depp dans un procès en diffamation

Les avocats d’Amber Heard ont dépeint l’acteur Johnny Depp jeudi comme une idole déchue défaite par sa toxicomanie, ses dépenses démesurées et sa colère incontrôlée – et non par l’éditorial de 2018 que son ex-femme a écrit sur le fait d’être victime de violence domestique.

Des témoins appelés par Heard, l’accusé dans l’affaire de diffamation de 50 millions de dollars de Depp, ont déclaré que le pirates des Caraïbes La star est passée du sommet de la liste A d’Hollywood à quelqu’un qui a du mal à trouver du travail et à payer ses factures malgré avoir gagné plus de 600 millions de dollars. “Il était la plus grande star du monde”, a déclaré Tracey Jacobs, l’ancienne agente artistique de Depp, dans une déposition préenregistrée et enregistrée sur vidéo.

Il n’était plus au moment où Depp a renvoyé Jacobs en octobre 2016 “parce que son étoile s’était estompée”, a-t-elle déclaré, une chute qu’elle a attribuée à l’aggravation constante du comportement sur les plateaux de cinéma.

“Au départ, les équipages l’aimaient parce qu’il était toujours si bon avec les équipages”, a déclaré Jacobs dans une vidéo diffusée aux spectateurs, dont Depp et Heard, dans la salle d’audience de Virginie du Nord où le procès entrait dans sa 19e journée. “Mais les équipages n’aiment pas rester assis pendant des heures et des heures et des heures à attendre que la star de cinéma se présente. Et ça a aussi fait le tour de la ville. Cela a rendu les gens réticents à l’utiliser vers la fin. »

Depp, 58 ans, dit que Heard l’a diffamé même sans le nommer dans son 2018 Poste de Washington éditorial, qui discutait de la violence sexuelle et du mouvement #MeToo peu de temps après que les procureurs de New York aient accusé le directeur du cinéma Harvey Weinstein de viol. Heard, 36 ans, contre-poursuit Depp pour 100 millions de dollars, affirmant qu’une campagne de diffamation médiatique par Depp et son premier avocat en diffamation, Adam Waldman, a nui à ses perspectives de carrière après qu’elle ait partagé la vedette dans Aquamanun film à succès dans le genre lucratif des super-héros avec pirates-comme le potentiel de franchise.

L’équipe juridique de Heard a cherché à montrer que Depp était en forte baisse bien avant la publication de l’éditorial, un point qu’ils ont souligné avec une série de témoins qui avaient déjà travaillé pour Depp – y compris l’agent de talent qu’il a licencié, son ancien avocat , un chef d’entreprise qu’il a remplacé et poursuivi en justice, un psychiatre qu’il a consulté brièvement, un ami de longue date et ancien membre du groupe qu’il a lâché, et une actrice bien connue, Ellen Barkin, avec qui il est sorti et a rompu dans les années 90.

Au fur et à mesure que les rôles de Depp augmentaient, ses revenus et ses dépenses augmentaient en tandem, a déclaré son ancien directeur commercial, Joel Mandel, qui a été contraint par une citation à comparaître de donner la déposition préenregistrée. Depp payait aux employés personnels des salaires allant de 125 000 $ à 250 000 $ par an, et un agent de sécurité 10 000 $ par jour, a déclaré Mandel. Un médecin, David Kipper, que Depp a embauché pour l’aider à sevrer de la drogue et de l’alcool, a facturé 100 000 $ par mois, a déclaré Mandel.

Même ainsi, a déclaré Mandel, “il est devenu clair au fil du temps qu’il y avait des problèmes d’alcool et de drogue et cela s’est traduit par un comportement plus erratique.” Mandel a déclaré qu’il devenait de plus en plus difficile de joindre Depp et de lui parler franchement de son revenu qui ne parvenait pas à suivre ces dépenses.

Depp était tellement à court d’argent à l’automne 2015, a déclaré Mandel, qu’il n’avait pas assez d’argent pour payer les millions de dollars dus en impôts. Mandel a déclaré qu’il avait recommandé à Depp de vendre une maison qu’il possédait dans le sud de la France pour couvrir ce qu’il devait au gouvernement. “Mes avertissements en 2015 selon lesquels nous étions dans une situation financière très difficile n’ont pas été accueillis très favorablement”, a déclaré Mandel. Depp a licencié la société de Mandel, The Management Group, les a poursuivis pour fraude et vol, et a réglé avec la société en 2018 pour un montant non divulgué.

Dans son témoignage, Mandel a nié tout acte répréhensible et a semblé incrédule d’apprendre des avocats de Heard que dans une autre procédure, Depp avait témoigné sous serment que l’entreprise n’avait pas déposé ses impôts depuis 17 ans.

À peu près au même moment, fin 2015, Depp est allé voir son agent de l’époque, Jacobs, et a demandé 20 millions de dollars sans aucune condition à la société pour laquelle elle travaillait, United Talent Agency. “La question n’a pas été posée comme un prêt”, a déclaré Jacobs. Ses patrons ont refusé, mais ont arrangé un prêt de 5 millions de dollars à Depp auprès de Bank of America « alors qu’il était en désespoir de cause financier ».

Peu de temps après, Depp a quitté l’entreprise, dans le cadre d’un schéma établi dans le témoignage selon lequel Depp devenait méfiant puis perdait des personnes de son entourage. Bruce Witkin, un ami venu du sud de la Floride avec Depp dans les années 80 pour percer dans le monde de la musique, a témoigné que Depp l’avait fantôme il y a environ quatre ans. Les deux étaient des compagnons de groupe dans les projets musicaux intermittents de Depp, et des confidents qui travaillaient et faisaient la fête ensemble dans une clique qui se disputait la faveur de Depp.

Depp était apparemment mécontent du témoignage de Witkin sur Depp consommant de la drogue dans un procès contre un ancien avocat, Jake Bloom. (Depp et Bloom se sont installés en 2019.) “Il m’a écrit ce texte étrange disant que je l’ai poignardé dans le dos”, a déclaré Witkin dans sa déposition enregistrée. « Quasiment je ne l’ai pas revu depuis.

L’actrice Ellen Barkin, qui a tourné les années 1998 Peur et dégoût à Las Vegas avec Depp, a déclaré qu’ils étaient devenus amants pendant plusieurs mois vers 1994 au cours d’une amitié de 10 ans qui, selon elle, s’est terminée brusquement. Barkin, déposée en novembre 2019, a témoigné que Depp était ivre “souvent”, et fumait régulièrement de la marijuana et ingérait de la cocaïne en sa présence. Une fois, il a lancé une bouteille de vin dans sa direction à travers une chambre d’hôtel à Las Vegas pendant la Peur et la haine tournage, bien que la bouteille l’ait manquée, a déclaré Barkin.

Elle a également trouvé que Depp était “un homme jaloux, contrôlant”, a-t-elle témoigné. “Une fois, j’ai eu une égratignure dans le dos qui l’a mis très, très en colère”, a-t-elle dit, “parce qu’il a insisté sur le fait que cela venait du fait que j’avais couché avec une personne” qui, selon elle, ne faisait pas partie de sa vie. Après une séparation en larmes, elle a dit qu’elle n’avait plus jamais entendu parler de Depp.

Avec ses finances en déroute, les rôles qui disparaissent, et sa réputation mise à l’épreuve par l’ordonnance de protection que Heard avait obtenue contre lui au printemps 2016, Depp a commencé à riposter dans les médias, mais avec des résultats mitigés. Son avocat de l’époque, Waldman – témoignant également sous citation à comparaître par déposition enregistrée – a déclaré que lui et Depp avaient tous deux approché Pierre roulante sur un profil qu’ils espéraient être favorable.

Au lieu de cela, Depp est apparu comme un dieu du rock desséché avec un casting de cintres et de facilitateurs pour l’aider à nourrir son appétit et à rire de ses blagues. Depp fustigé l’article de juin 2018 comme une “imposture”. Mais le mal était fait. Jacobs, l’agent, a témoigné que l’histoire avait encore nui à la réputation déjà ébranlée de Depp. Une dirigeante de Disney, Tina Newman, a témoigné dans une autre cassette diffusée jeudi que le Pierre roulante article diffusé parmi les cadres du studio qui déciderait de donner ou non le feu vert à un autre pirates suite, la sixième, et si Depp aurait un rôle dans le film. Dans un e-mail interne de Disney, Newman a qualifié l’histoire de “déprimante”.

Malgré ce revers, Waldman est resté en tant qu’avocat de Depp lorsque Depp a poursuivi un tabloïd britannique qui l’avait qualifié de “batteur de femme”. Depp finirait par perdre cette affaire, avec plusieurs des mêmes joueurs dans l’affaire de diffamation en Virginie témoignant. Mais avant cela, il avait Waldman comme farouche avocat. Waldman, qui a été banni de Twitter en avril 2021 pour avoir enfreint sa politique d’information privée, a travaillé sur les réseaux sociaux pour trouver des affiches favorables à Depp, et il a fustigé Heard en tant qu’auteur d’un «canular» élaboré sur la violence domestique dans des entretiens avec un autre tabloïd britannique, Le courrier quotidien.

Témoignant en personne pour Heard, un scientifique des données et analyste de données, Ron Schnell, a déclaré qu’il avait analysé des centaines de milliers de tweets avec des hashtags pro-Depp et anti-Heard et avait découvert qu’en 2020 et 2021, le langage de “canular” utilisé par Waldman était régulièrement repris par les tweeters pro-Depp.

Un juge antérieur dans l’affaire de diffamation en Virginie a expulsé Waldman de l’équipe de Depp en 2020 après avoir découvert qu’il avait partagé du matériel de procès confidentiel – des bandes audio de conversations angoissées entre Depp et Heard – avec la presse.

À la fin de l’audience de jeudi, la juge Penny Azcarate a renvoyé les jurés chez eux pour le week-end avec un rappel de ne rien lire ni regarder sur l’affaire. Azcarate a également dit directement à Depp et Heard: “S’il vous plaît, ne publiez aucun message sur les réseaux sociaux pendant le week-end. Et pas de déclarations publiques, s’il vous plaît. » Les témoignages reprendront le 23 mai dans ce qui devrait être la dernière semaine du procès avant le début des délibérations du jury.

Leave a Comment