Environnements orbitaux limités : approches de capacité pour l’espace extra-atmosphérique

Relever les défis des environnements orbitaux encombrés grâce à des mesures objectives et des cadres basés sur des seuils

Événement de lancement du rapport de l’Institut européen de politique spatiale, 20 avril 2022 (14h30 – 15h45 CEST), en ligne

L’intensification des activités spatiales et l’émergence de nouveaux acteurs ainsi que de nouveaux concepts technologiques et commerciaux (grandes constellations, systèmes miniaturisés, etc.) ont soulevé et continuent de soulever de nouveaux défis pour assurer la sécurité des opérations et la pérennité des l’environnement spatial.

Au fur et à mesure que ces défis prolifèrent, de nouveaux concepts et approches sont développés et proposés pour répondre aux définitions insaisissables de ce qu’impliquent des pratiques « sûres » et « durables ». Parmi celles-ci, les approches basées sur la métrique visent à indiquer la part de l’environnement orbital utilisé, et promettent une voie à suivre objective qui pourrait empêcher l’émergence d’une spirale de blâme dans les conversations inévitables liées à l’impact des acteurs sur l’environnement spatial.

Un élément crucial permettant ces approches sont les modèles mathématiques, le modèle de capacité de l’environnement spatial développé par l’ESA représentant l’un des efforts les plus avancés dans le calcul des indices de risque des missions spatiales et la capacité disponible pour les missions à partager dans l’environnement spatial.

Alors que des appels à des cadres améliorés pour gérer et coordonner l’utilisation des environnements orbitaux, notamment dans LEO, émanent de leaders de l’industrie, de scientifiques et de décideurs, ESPI, dans son dernier rapport, a exploré les perspectives politiques, réglementaires et diplomatiques sur les modèles basés sur des seuils pour sécurité et durabilité de l’espace.

Les résultats de ce rapport seront présentés lors d’un prochain événement en ligne, suivi d’une discussion modérée et d’une session de questions-réponses sur les implications potentielles des approches de capacité dans l’espace extra-atmosphérique.

Intervenants confirmés (Par ordre alphabétique. La liste sur le site Internet de l’ESPI continuera d’être mise à jour avant l’événement) :

David Bertolotti, Directeur des Affaires institutionnelles et internationales, EUTELSAT

Ian Christensen, directeur des programmes du secteur privé, Secure World Foundation

Regina Peldszus, chargée de mission principale, Service européen pour l’action extérieure

Akhil Rao, professeur adjoint d’économie, Middlebury College
Pascal Wauthier, Senior Vice President Space Operations, SES

Événement programmé:

14:30 – 14:35 (CEST), Accueil et présentation du contexte de l’étude
14:35 – 14:45 (CEST), Présentation du concept de capacité de l’environnement spatial (ESA)
14h45 – 15h00 (CEST), Présentation du rapport de l’ESPI “Capacité environnementale spatiale : perspectives politiques, réglementaires et diplomatiques sur les modèles basés sur des seuils pour la sécurité et la durabilité de l’espace” (ESPI)
15h00 – 15h45 (CEST), Discussion modérée et session de questions-réponses

Leave a Comment