La filiale russe de Google va déposer le bilan après la saisie d’un compte bancaire

18 mai (Reuters) – La filiale russe de Google envisage de déposer le bilan après que les autorités ont saisi son compte bancaire, rendant impossible la poursuite de ses opérations, a déclaré mercredi un porte-parole de Google.

Google d’Alphabet Inc (GOOGL.O) Google subit des pressions en Russie depuis des mois pour ne pas avoir supprimé le contenu que Moscou juge illégal et pour avoir restreint l’accès à certains médias russes sur YouTube, mais le Kremlin n’a jusqu’à présent pas bloqué l’accès à ses plateformes. .

“La saisie par les autorités russes du compte bancaire de Google Russie a rendu intenable le fonctionnement de notre bureau en Russie, y compris l’emploi et le paiement d’employés basés en Russie, le paiement de fournisseurs et de vendeurs et le respect d’autres obligations financières”, a déclaré un porte-parole de Google.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

“Google Russie a publié un avis de son intention de déposer le bilan.”

Une chaîne de télévision appartenant à un homme d’affaires russe sanctionné a déclaré en avril que des huissiers avaient saisi 1 milliard de roubles (15 millions de dollars) à Google pour son incapacité à rétablir l’accès à son compte YouTube, mais c’est la première fois que le géant américain de la technologie déclare son compte bancaire dans son ensemble a été saisi. Lire la suite

Google n’a pas immédiatement confirmé si c’était la saisie de ces fonds qui avait conduit à son intention de déposer le bilan, ou si d’autres saisies avaient eu lieu.

La base de données du Service fédéral des huissiers de justice de Russie a recensé deux saisies depuis la mi-mars, sans en préciser les montants, ainsi que d’autres amendes et frais d’exécution.

Le service a confirmé qu’il avait saisi les actifs et les biens de Google.

Une note publiée mercredi sur le registre officiel russe Fedresurs indiquait que la filiale de Google “soumettait un avis d’intention de se déclarer insolvable (faillite)”.

“Depuis le 22 mars 2022, elle prévoit sa propre faillite et l’incapacité de remplir ses obligations monétaires, exige le paiement d’indemnités de départ et (ou) la rémunération du personnel travaillant ou travaillant précédemment sous contrat de travail, et (ou) l’obligation de faire paiements obligatoires dans le délai prescrit », indique la note.

SERVICES GRATUITS POUR SEJOURNER

Google, qui a suspendu la grande majorité de ses opérations commerciales en Russie à la suite de l’envoi par Moscou de dizaines de milliers de soldats en Ukraine le 2 février. 24, a déclaré que ses services gratuits, notamment Search, YouTube, Gmail, Maps, Android et Play, resteraient disponibles pour les utilisateurs russes.

La Russie a déclaré mardi qu’elle n’envisageait pas de bloquer YouTube de Google, malgré des menaces et des amendes répétées, reconnaissant qu’une telle décision ferait probablement souffrir les utilisateurs russes et devrait donc être évitée. Lire la suite

Le directeur général de Rostelecom (RTKM.MM), Mikhail Oseevskiy, a déclaré mercredi que Google fonctionnait normalement dans le pays, y compris tous ses serveurs, a rapporté l’agence de presse TASS.

En décembre, la Russie a imposé à Google une charge de 7,2 milliards de roubles pour ce que Moscou a qualifié d’échec répété de suppression de contenu que la Russie juge illégal, la première sanction basée sur les revenus dans ce type d’affaire en Russie.

Cette amende a augmenté de 506 millions de roubles en raison de frais d’exécution, selon les données des huissiers.

Le chiffre d’affaires de la filiale russe en 2021 était de 134,3 milliards de roubles, selon la base de données Spark des entreprises russes de l’agence de presse Interfax.

(1 $ = 63,9570 roubles)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Reuters ; Montage par Elaine Hardcastle, Guy Faulconbridge et David Clarke

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

.

Leave a Comment