Peloton augmente les frais d’abonnement et réduit les prix des vélos et des bandes de roulement

Un Peloton Interactif Inc. logo sur un vélo stationnaire dans la salle d’exposition de l’entreprise à Dedham, Massachusetts, États-Unis, le mercredi 1er février. 3, 2021.

Adam Glanzmann | Bloomberg | Getty Images

Peloton augmente pour la toute première fois les frais mensuels de son contenu de fitness à la demande, tout en réduisant également les prix de ses machines Bike, Bike + et Tread dans le but d’atteindre de nouveaux clients sous la direction du directeur général Barry McCarthy.

McCarthy, qui est à la tête de l’entreprise depuis un peu plus de deux mois, devrait annoncer jeudi les changements radicaux en interne. Cela survient alors que Peloton tente de renverser une récente forte baisse du cours de son action.

Le PDG, un ancien dirigeant de Netflix et Spotify, a été franc lors de récentes interviews dans la presse sur ce qu’il considérait comme une opportunité chez Peloton de réduire les coûts du matériel. Ceci, en théorie, réduirait la barrière à l’entrée pour un consommateur, puis l’entreprise pourrait se concentrer sur la croissance des revenus récurrents mensuels.

“Les changements de prix annoncés aujourd’hui font partie de la vision du PDG Barry McCarthy de développer la communauté Peloton”, a déclaré un porte-parole de la société à CNBC.

Les actions de Peloton ont d’abord sauté sur les nouvelles avant d’être arrêtées peu après 11h pour la volatilité des échanges. Les actions ont légèrement repris.

À compter du 1er juin, le prix du plan d’abonnement tout accès de Peloton aux États-Unis passera à 44 $ par mois, à partir de 39 $. Au Canada, les frais passeront à 55 $ par mois, au lieu de 49 $. Les prix pour les membres internationaux resteront inchangés, a déclaré Peloton. Le coût d’un abonnement numérique uniquement, pour les personnes qui ne possèdent aucun équipement de Peloton, sera toujours de 12,99 $ par mois.

Peloton a expliqué la décision dans un article de blog de l’entreprise vu par CNBC. “La création d’un contenu exceptionnel et d’une plate-forme attrayante a un coût”, a déclaré la société. Les augmentations de prix permettront à Peloton de continuer à livrer aux utilisateurs, a-t-il ajouté.

En attendant, à partir de jeudi à 18 h HE, Peloton réduira les prix de ses vélos et tapis roulants de fitness connectés dans l’espoir de rendre ses produits plus abordables pour un public plus large et d’augmenter sa part de marché suite à une augmentation de la demande alimentée par la pandémie.

  • Le prix de son Vélo passera de 1 745 $ à 1 445 $. Le coût comprend des frais d’expédition et d’installation de 250 $.
  • Le Bike + passera de 2 495 $ à 1 995 $.
  • La machine Tread se vendra 2 695 $, contre 2 845 $. Le coût de la bande de roulement comprend des frais d’expédition et d’installation de 350 $.

Peloton teste également actuellement une option de location sur certains marchés américains, où les utilisateurs peuvent payer des frais mensuels entre 60 $ et 100 $ pour un vélo loué et pour accéder à sa bibliothèque de contenu d’entraînement. La société a déclaré avoir récemment étendu le test à d’autres marchés et ajouté le Bike + comme autre option de location.

À partir de déc. Au 31, Peloton comptait 2,77 millions d’abonnés fitness connectés. Il compte plus de 6,6 millions de membres au total, y compris des personnes qui ne paient que pour accéder à ses cours d’entraînement.

La société a déjà montré un penchant pour rendre son matériel plus abordable, d’autant plus que McCarthy pousse le modèle d’abonnement. Plus tôt ce mois-ci, il a commencé à vendre son nouveau produit de force, Peloton Guide, pour 295 $. C’est 200 $ de moins que ce que Peloton a déclaré en novembre dernier que l’appareil, fourni avec un brassard de fréquence cardiaque, coûterait au détail.

Peloton sous pression

Au cours des dernières semaines, l’action de Peloton s’est négociée en dessous de 29 $, où elle était au prix de son offre publique initiale en 2019, la ramenant également à des niveaux pré-pandémiques. Les actions ont chuté de près de 35 % depuis le jour où McCarthy a été annoncé en tant que PDG.

McCarthy a succédé début février en tant que PDG du fondateur de Peloton, John Foley, qui occupe maintenant le poste de président exécutif.

À l’époque, Peloton a également annoncé son intention de supprimer environ 2 800 emplois dans son entreprise et de se débarrasser de centaines de milliers de dollars de dépenses annuelles, dans le cadre d’une restructuration massive et d’une réinitialisation opérationnelle.

Pourtant, on craint que McCarthy, qui dit travailler toujours en étroite collaboration avec Foley, ne fasse pas assez pour revenir à la rentabilité.

Mercredi, l’activiste Blackwells Capital a réitéré son appel à Peloton pour qu’il envisage une vente de la société, arguant dans une présentation que les actionnaires de l’entreprise sont moins bien lotis qu’ils ne l’étaient avant que McCarthy ne prenne le relais. Le peloton n’a fait aucun commentaire.

Cette histoire se développe. Veuillez vérifier les mises à jour.

.

Leave a Comment