Qu’est-ce que le multivers ? Est-ce que c’est de la science-fiction ou ça existe vraiment ?

Doctor Strange dans le multivers de la folie. Crédit : Marvel Studios

Que vous ayez besoin d’un nouveau méchant ou d’un vieux Spider-Man, votre film de science-fiction sonnera plus scientifiquement crédible si vous utilisez le mot multivers. Le multivers Marvel met plusieurs versions différentes de notre univers “là-bas”, quelque part. Dans ces films, avec le bon mélange de technologie, de magie et d’imagination, le voyage entre ces univers est possible.

Par exemple (spoilers !), dans Spider-Man : No Way Home, on découvre qu’il existe d’autres univers et d’autres Terres, dont certaines ont leur propre Spider-Man local. Dans l’univers du film, la magie est possible.

Cette magie, grâce à un sort raté du super-héros Dr. Étrange, fait que certains des autres Spider-Men sont transportés dans notre univers, avec quelques super-vilains.

Dans Doctor Strange in the Multiverse of Madness (dans les cinémas maintenant), la bouffonnerie univers sur univers menace une “profanation de la réalité”.

Alors, laquelle de ces idées a Marvel basée sur la science, et lesquelles ne sont que de la pure fiction ?

Multiverse lite : un très grand univers

Pourrait-il y avoir d’autres Terres ? Pourrait-il y avoir d’autres personnes là-bas, qui nous ressemblent beaucoup, sur une planète qui ressemble à la nôtre ? Scientifiquement, c’est possible, car nous ne connaissons pas la taille réelle de notre univers.

Nous pouvons voir des milliards d’années-lumière dans l’espace, mais nous ne savons pas combien d’espace il reste là-bas, au-delà de ce que nous pouvons voir.

S’il y a plus d’espace là-bas, plein de galaxies, d’étoiles et de planètes, alors il y a de plus en plus de chances qu’une autre Terre existe. Quelque part. Avec suffisamment d’espace et suffisamment de planètes, toute possibilité devient probable.

La fiction du multivers Marvel découle de la possibilité de voyager entre ces autres terres. Il y a une bonne raison pour laquelle le Dr. Strange doit utiliser la magie pour cela.

Selon Albert Einstein, nous ne pouvons pas voyager dans l’espace plus vite que la lumière. Et bien que des moyens plus exotiques de voyager dans l’univers soient scientifiquement possibles – les trous de ver, par exemple – nous ne savons pas comment les fabriquer, l’univers ne semble pas les fabriquer naturellement, et il n’y a aucune raison de penser qu’ils se connecteraient nous à une autre Terre plutôt qu’à une partie aléatoire de l’espace vide.

Donc, presque certainement, si une autre Terre est quelque part là-bas, c’est incroyablement loin, même pour un astronome.

Dr.  Étrange dans le multivers de la folie

Dans Dr. Étrange dans le multivers de la folie, le multivers est percé par divers sorts magiques et capacités spéciales. Crédit : Marvel Studios

Changer les lois de la nature

Le multivers Marvel peut sembler sauvage, mais d’un point de vue scientifique, il est en fait trop sombre. Trop normale. Trop familier. Voici pourquoi.

Les éléments de base de notre univers – protons et neutrons (et leurs quarks), électrons, lumière, etc. – sont capables de faire des choses incroyables, comme la vie humaine. Votre corps est stupéfiant : collecte d’énergie, traitement de l’information, construction de mini-machines, auto-réparation.

Les physiciens ont découvert que la capacité des éléments constitutifs de notre univers à créer des formes de vie est extrêmement rare. N’importe quels vieux blocs ne suffiront pas.

Si les électrons avaient été trop lourds, ou si la force qui maintient les noyaux atomiques ensemble avait été trop faible, la matière de l’univers ne se serait même pas collée, et encore moins aurait fait quelque chose d’aussi merveilleux qu’une cellule vivante. Ou, en effet, quoi que ce soit qu’on pourrait appeler vivant.

Comment notre univers a-t-il obtenu le bon mélange d’ingrédients ? Peut-être avons-nous gagné la loterie cosmique. Peut-être, à des échelles beaucoup plus grandes que ce que nos télescopes peuvent voir, d’autres parties de l’univers ont des blocs de construction différents.

Notre univers n’est qu’une des options – particulièrement chanceuse – parmi un multivers d’univers avec des tickets perdants.

C’est le multivers scientifique : pas simplement plus de notre univers, mais des univers avec différents ingrédients fondamentaux. La plupart sont morts, mais très très rarement, la bonne combinaison pour les formes de vie se présente.

Le multivers Marvel, en revanche, ne fait que réorganiser les atomes et les forces familiers de notre univers (plus un peu de magie). Ce n’est pas assez.

Spider Man pas de retour à la maison

Dans Spider-Man No Way Home, trois Spider-Man différents d’univers alternatifs (et d’autres franchises de films Spider-Man) s’associent pour combattre des méchants de tout le multivers. Crédit : IMDB

L’inflation cosmique et le Big Bang

Comment était notre univers dans le passé ? Les preuves suggèrent que l’univers était plus chaud, plus dense et plus lisse. C’est ce qu’on appelle la théorie du Big Bang.

Mais y avait-il un[{” attribute=””>Big Bang? Was there a moment when the universe was infinitely hot, infinitely dense, and contained in a single point? Well, maybe. But we’re not sure, so scientists have explored a bunch of other options.

One idea, called cosmic inflation, says that in the first fraction of a second of the universe, it expanded extremely quickly. If true, it would explain a few things about why our universe expands in just the way it does.

But, how do you make a universe expand so rapidly? The answer is a new type of energy field. It has control of the first moments of the universe, causes a rapid expansion, and then hands the reins to the more familiar forms of matter and energy: protons, neutrons, electrons, light, etc.

Cosmic inflation might make a multiverse. Here’s how. According this idea, most of space is expanding, inflating, doubling in size, moment to moment. Spontaneously and randomly, in small islands, the new energy field converts its energy into ordinary matter with enormously high energies, releasing what we now see as a Big Bang.

If these high energies scramble and reset the basic properties of matter, then each island can be thought of as a new universe with different properties. We’ve made a multiverse.

Everything Everywhere All At Once

Everything Everywhere All At Once (2022) is about a regular woman trying to get her taxes done, who must also battle an evil that spans across the multiverse. Credit: IMDB

So is there a Multiverse?

In the cycle of the scientific method, the multiverse is in an exploratory phase. We’ve got an idea that might explain a few things, if it was true. That makes it worthy of our attention, but it’s not quite science yet. We need to find evidence that is more direct, more decisive.

Something left over from the aftermath of the multiverse generator might help. A multiverse idea could also predict the winning numbers on our lottery ticket.

However, as Dr. Strange explains, “The multiverse is a concept about which we know frighteningly little.”

Written by Luke Barnes, Lecturer in Physics, Western Sydney University.

This article was first published in The Conversation.The Conversation

Leave a Comment