Un homme de Floride regarde Spider-Man: No Way Home 292 fois pour récupérer le record du monde Guinness

Un fan de Spider-Man: No Way Home est allé un peu loin, regardant le film un record de 292 fois.

Selon le Guinness World Records, Ramiro Alanis de Floride a récupéré le record du plus grand nombre de productions cinématographiques suivies pour le même film, après avoir regardé Spider-Man : No Way Home 292 fois entre le 16 décembre 2021 et le 15 mars 2022.

C’est 720 heures stupéfiantes de bouffonneries de Spider-Man.

Il détenait auparavant le même record de 191 vues d’Avengers : Endgame mais a ensuite été battu par Arnaud Klein, qui a regardé Kaamelott : First Instally 204 fois.

De toute évidence, Ramiro a été “déçu” par la nouvelle qu’il avait perdu le record du monde… et a décidé de tenter une autre tentative en l’honneur de sa grand-mère décédée en 2019 avant qu’elle ne puisse voir sa tentative de record du monde originale.

“Elle était ma supportrice n°1 et je veux rester la détentrice du record”, a-t-il déclaré. “Si quelqu’un essaie à nouveau de battre mon record, je veux qu’il réfléchisse à deux fois avant d’essayer.”

Si vous songez à essayer vous-même, les règles sont assez exténuantes. Tout d’abord, chaque visionnage doit être complètement indépendant de an autre activité. Cela signifie que vous n’utilisez pas votre téléphone, que vous ne faites pas de sieste et qu’il n’y a absolument aucune pause aux toilettes.

De plus, le film doit être regardé jusqu’à la fin à chaque fois. Cela inclut le générique et toutes les scènes post-crédit. En plus de chaque talon de billet soumis comme preuve, une déclaration a également été prise par un préposé au théâtre après chaque visionnage pour confirmer que Ramiro avait regardé le film du début à la fin.

L’équipe de Spider-Man No Way Home qui a rendu l’électro “cool” à nouveau

Comment a-t-il réussi cet exploit record ?

Eh bien, Ramiro a commencé par regarder des projections consécutives de Spider-Man: No Way Home pendant trois mois entiers jusqu’à ce qu’il quitte les salles. Cela signifiait un total de cinq projections par jour pendant les premières semaines ou 12 heures 20 minutes par jour.

Bien qu’il n’ait pas suivi ses dépenses, Ramiro estime qu’il a dépensé environ 3 400 $ en billets de cinéma pour cet exploit record. Une part assez importante pour une personne de contribuer au transport de 1,8 milliard de dollars du film.

Au moins Spider-Man: No Way Home est maintenant disponible sur Blu-ray… mais j’ai l’impression que Ramiro ne le ramassera pas de sitôt.

Ryan Leston est journaliste de divertissement et critique de cinéma pour IGN. Vous pouvez le suivre sur Twitter.

Leave a Comment