Une cofondatrice de Black Lives Matter a utilisé 840 000 $ des fonds du groupe pour payer son frère pour des «services de sécurité»

Patrisse Cullors, cofondatrice de Black Lives Matter, a démissionné de son poste de directrice exécutive de l’organisation en mai 2021.Para Griffin/Getty Images

  • Une cofondatrice de la Black Lives Matter Foundation a versé à son frère 840 000 $, par document fiscal.

  • Il a été embauché pour aider à la sécurité car les organisateurs ne faisaient pas confiance à d’autres entreprises en la matière.

  • La déclaration de revenus détaille comment la fondation a dépensé une grande partie des 90 millions de dollars qu’elle a reçus en dons.

Une cofondatrice de la Black Lives Matter Global Network Foundation a utilisé les fonds donnés pour payer à son frère 840 000 $ pour des «services de sécurité professionnels», selon les documents fiscaux déposés auprès de l’IRS.

Le dossier a montré que Patrisse Cullors, l’ancienne directrice exécutive de l’organisation, avait versé la somme à Cullors Protection, une société détenue par son frère Paul Cullors.

Paul Cullors est également un graffeur, selon une description d’artiste sur Crenshaw Dairy Mart – un collectif d’artistes cofondé par Patrisse Cullors. Il a déjà été cité dans le New York Magazine en tant que responsable de la sécurité de BLM.

Shalomyah Bowers, secrétaire du conseil d’administration de la fondation, a déclaré à l’Associated Press que l’entreprise de Paul Cullors avait été embauchée parce que le groupe – qui proteste souvent contre les forces de l’ordre – estimait que sa protection ne pouvait pas être confiée à d’anciens policiers qui dirigent généralement des entreprises de sécurité.

Selon la déclaration de revenus, l’organisation a également versé plus de 969 000 $ pour la production d’événements en direct, la conception et les médias à Trap Heals LLC, une société fondée par Damon Turner, qui a engendré un enfant avec Patrisse Cullors.

Selon une exclusivité publiée par l’AP en février de l’année dernière, la fondation BLM a reçu environ 90 millions de dollars de dons rien qu’en 2020. Plusieurs militants noirs et sympathisants du mouvement ont appelé à plus de transparence sur la manière dont l’argent reçu est utilisé.

Le dossier nouvellement signalé – qui couvre la période du 1er juillet 2020 au 20 juin 2021 – a été remis exclusivement à l’AP et a montré que l’organisation avait reçu un revenu de 79 millions de dollars pendant cette période. Les documents indiquent également que la fondation dispose de 42 millions de dollars d’actifs nets.

Le dossier indiquait que BLM avait investi 32 millions de dollars en actions, ce qui, selon les organisateurs, contribuerait à garantir la poursuite des travaux de la fondation à l’avenir.

6 millions de dollars supplémentaires ont été dépensés pour une maison de Studio City à Los Angeles, destinée à servir de retraite à une bourse d’artistes noirs. Les organisateurs ont déclaré à l’AP que la propriété – qui compte six chambres et salles de bains, une piscine, une scène sonore et des bureaux – est toujours utilisée à cette fin.

BLM a dépensé environ 37,7 millions de dollars au cours de l’exercice se terminant le 30 juin 2021, y compris les paiements à Trap Heals et Cullors Protection, selon la déclaration de revenus.

Les documents montrent qu’environ 26 millions de dollars ont été utilisés pour des subventions à des organisations, des chapitres locaux et des familles. Cela comprenait des subventions de 2,3 millions de dollars à l’organisation à but non lucratif Living Through Giving Foundation, 1,4 million de dollars à la Michael OD Brown We Love Our Sons & Daughters Foundation et 200 000 $ à la Trayvon Martin Foundation.

Patrisse Cullors, qui a démissionné de son poste de directrice exécutive de la fondation en mai de l’année dernière, n’a reçu aucune compensation financière pour son travail au sein de l’organisation, selon le dossier.

Lire l’article original sur Business Insider

Leave a Comment