Une nouvelle plateforme de visualisation des données sur la faune révèle les tendances du commerce international des espèces menacées

Un nouvel outil interactif en ligne permettant de visualiser les données et les tendances du commerce international des espèces menacées est lancé aujourd’hui.

CITES Wildlife TradeView est un projet conjoint entre le Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) et le Centre mondial de surveillance de la conservation du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE-WCMC). Il est disponible en anglais, français et espagnol.

L’objectif de CITES Wildlife TradeView est de fournir aux utilisateurs une fenêtre accessible sur le monde des données sur le commerce CITES et de présenter les principaux pays commerçants, les espèces, les produits, les sources et les tendances au fil du temps. La plateforme renforcera la transparence et contribuera à une meilleure compréhension du commerce international des espèces sauvages inscrites à la CITES.

CITES Wildlife TradeView est lié de manière dynamique à la base de données sur le commerce CITES, une ressource clé pour le suivi du commerce des espèces inscrites aux annexes de la Convention. Cela signifie que la nouvelle plate-forme affichera les dernières informations au fur et à mesure que de nouvelles données seront téléchargées dans la base de données.

La base de données sur le commerce CITES contient les données officielles fournies par toutes les Parties à la Convention dans leurs rapports annuels obligatoires. Il comprend actuellement plus de 23 millions d’enregistrements rassemblés à partir de ces rapports depuis l’entrée en vigueur de la CITES en 1975.

La base de données restera l’emplacement officiel où les données sur le commerce CITES seront stockées et accessibles, tandis que le but de CITES Wildlife TradeView est de visualiser rapidement des aspects spécifiques de ses données, qui peuvent être utilisés pour obtenir un aperçu qui peut être présenté dans des présentations ou des communications. Activités.

La plate-forme fournit trois tableaux de bord personnalisés, permettant aux utilisateurs de visualiser les tendances du commerce international des espèces sauvages des manières suivantes :

  • Présentation globale : fournir un aperçu de haut niveau du commerce mondial des espèces inscrites à la CITES
  • Vue campagne : explorer le commerce CITES pour un ou plusieurs pays
  • Vue taxonomique : Explorer les données sur le commerce CITES pour une ou plusieurs espèces ou groupes taxonomiques (par exemple en recherchant « perroquet gris » ou en examinant tous les oiseaux)

Kelly Malsch, responsable de la nature conservée au PNUE-WCMC, a déclaré :
« La plate-forme CITES Wildlife TradeView contribuera à rendre les données sur le commerce CITES plus accessibles et plus faciles à saisir, même si vous n’êtes pas un expert en données. Cela aidera à son tour à surveiller, analyser et communiquer cet important ensemble de données sur le commerce international des espèces sauvages, soutenant les efforts de conservation mondiaux.

Sofie Flensborg, responsable de la sensibilisation et de la communication du Secrétariat CITES Projets Unité, a déclaré :
“Avec le lancement de CITES Wildlife TradeView, la capacité de surveillance du commerce des espèces inscrites à la CITES vient de faire un bond en avant. Ceci est particulièrement important, non seulement dans le contexte de la mise en œuvre de la CITES, mais aussi pour des engagements mondiaux plus larges en faveur de la sauvegarde Alors que nous nous efforçons de lutter contre la crise mondiale de la biodiversité, CITES Wildlife TradeView jouera un rôle crucial en mettant en lumière des données importantes sur la biodiversité et en veillant à ce que le commerce des espèces sauvages soit légal et durable. interface conviviale.

Le développement de cette nouvelle plateforme de visualisation du commerce des espèces sauvages a été rendu possible grâce au soutien financier du Fonds de recherche sur les défis mondiaux de la recherche et de l’innovation du Royaume-Uni dans le cadre du projet TRADE Hub.

Leave a Comment